2nd Sunday of Lent - Climb the Mountain of the Lord

The account of the Transfiguration of Jesus gives us a powerful image of the spiritual life. Jesus, who is both God and man, goes up a mountain to pray, and there, in the presence of Peter, James, John, Moses and Elijah his glory is revealed, and God the Father speaks to them. God made us to climb mountains. He made us to look to the heights and strive for greatness; however, it’s easy to set our sights low and remain in mediocrity.

Let me give you some examples. When I was a kid I loved building tree forts with my brothers. When we were young the tree forts were closer to the ground, but as we got older the forts kept getting higher until we were eventually at the top of the biggest maple tree on our property. We weren’t satisfied until we reached the top.

But it’s not just about physical heights, it’s about any goal we can strive for. In high school I wanted to be the top of my class academically and I wanted to be the best at curling. Those were both mountains that I was trying to climb.

When I went to university my sights were set higher. I realized that good grades and good health weren’t enough. I realized that knowing, loving, and serving God were the highest goals I could seek. Now that’s what my life is about, always striving to know God more through study, to love God more in prayer and penance, and to serve God more faithfully as a priest.

The transfiguration also shows us what happens as we climb the mountain, we meet those who are climbing the same mountain. The mountain that Jesus is climbing is the one to the Father. So, by climbing the mountain to be with God, He and his apostles meet the two greatest prophets of the Old Testament, Moses and Elijah. The people who are closest to us, I mean not only our friends, but also the authors we read and the celebrities we listen to, reveal what mountain we are climbing. If we want to climb the mountain of God, we must climb with those who are also seeking God and those who have already been to the top. We do this by remaining in the Church, and reading Scripture and the saints.

What mountain are you climbing? Think about the goals that you have set in your life and the people with whom you spend the most time. Unfortunately, many people don’t set their sights very high, and they only seek worldly mountain tops. For some people making money is the mountain, so they spend most of their time focused on profit. For some food is what’s most important. For others it’s entertainment, sports, recreation, pleasure, friends, family or something else. As I have said before, none of these things are bad in themselves, they’re good, but they can’t be the highest mountain that we’re trying to climb. None of them, not even family and friends, can satisfy the longing that God has placed within us.

We must set our sights on the highest peak. We must strive to reach the mountain on which God dwells. This is one of the reasons why Sunday Mass is so important. The Mass is a mountain top experience. We leave the noise and distractions of the world. We are taught by God through the words of Scripture and Tradition, and then God comes down to meet us in the Eucharist. But if we’re going to receive all that God wants to give us at Mass, we must do more than simply show up. We have to take time to read Scripture and pray at home. We must actually climb the mountain.

As I said at the beginning, the Transfiguration shows us the path of the spiritual life. We are all made to climb mountains, but we must set our sights high. Don’t settle for a worldly mountain; it won’t satisfy you. Climb the mountain of the Lord.

L'histoire de la Transfiguration de Jésus nous donne une image puissante de la vie spirituelle. Jésus, qui est à la fois Dieu et homme, monte une montagne pour prier, et là, en présence de Pierre, Jacques, Jean, Moïse et Élie, sa gloire est révélée et Dieu le Père leur parle. Dieu nous a fait escalader des montagnes. Il nous a fait regarder vers les hauteurs et nous efforcer d'atteindre la grandeur; Cependant, il est facile de viser bas et de rester dans la médiocrité.

Laisse moi te donner quelques exemples. Quand j'étais enfant, j'aimais construire des cabanes dans les arbres avec mes frères. Quand nous étions jeunes, les forts étaient plus proches du sol, mais au fur et à mesure que nous grandissions, ils continuaient à monter jusqu'à ce que nous soyons finalement au sommet du plus grand érable de notre propriété. Nous n’avons pas été satisfaits jusqu’au sommet.

Mais ce n’est pas seulement une question de hauteur physique, il s’agit de tout objectif que nous pouvons atteindre. Au lycée, je voulais être le meilleur de ma classe sur le plan académique et le meilleur au curling. Ce sont deux montagnes que j'essayais de gravir.

Quand je suis allé à l'université, ma vue était plus haute. J’ai réalisé que de bonnes notes et une bonne santé ne suffisaient pas. J'ai réalisé que connaître, aimer et servir Dieu étaient les objectifs les plus élevés que je puisse rechercher. C’est la raison de ma vie. Je me suis toujours efforcé de connaître davantage Dieu par ses études, de l’aimer davantage dans la prière et dans la pénitence et de le servir plus fidèlement en tant que prêtre.

La transfiguration nous montre également ce qui se passe lorsque nous gravissons la montagne, nous rencontrons ceux qui gravissent la même montagne. La montagne que Jésus escalade est celle du Père. Ainsi, en gravissant la montagne pour être avec Dieu, lui et ses apôtres rencontrent les deux plus grands prophètes de l'Ancien Testament, Moïse et Élie. Les personnes les plus proches de nous, je veux dire non seulement nos amis, mais aussi les auteurs que nous lisons et les célébrités que nous écoutons, révèlent la montagne sur laquelle nous gravissons. Si nous voulons gravir la montagne de Dieu, nous devons grimper avec ceux qui cherchent aussi Dieu et ceux qui sont déjà allés au sommet. Nous faisons cela en restant dans l'Église et en lisant les Écritures et les saints.

Quelle montagne escaladez-vous? Pensez aux objectifs que vous vous êtes fixés dans votre vie et aux personnes avec qui vous passez le plus de temps. Malheureusement, beaucoup de gens ne visent pas très haut et ne cherchent que les sommets des montagnes. Pour certaines personnes, gagner de l'argent est la montagne, alors elles passent le plus clair de leur temps à chercher le profit. Pour certains aliments, c’est le plus important. Pour d’autres, c’est le divertissement, les sports, les loisirs, les amis, la famille ou autre chose. Comme je l’ai déjà dit, ces choses ne sont pas mauvaises en elles-mêmes, elles sont bonnes, mais elles ne peuvent pas être la plus haute montagne que nous essayons de gravir. Aucun d'entre eux, pas même la famille et les amis, ne peut satisfaire le désir ardent que Dieu a placé en nous.

Nous devons viser le plus haut sommet. Nous devons nous efforcer d'atteindre la montagne sur laquelle Dieu habite. C'est l'une des raisons pour lesquelles la messe du dimanche est si importante. La messe est une expérience au sommet de la montagne. Nous quittons le bruit et les distractions du monde. Dieu nous enseigne à travers les paroles de l’Écriture et de la Tradition, puis Dieu descend à notre rencontre dans l’Eucharistie. Mais si nous voulons recevoir tout ce que Dieu veut nous donner à la messe, nous devons faire plus que simplement nous montrer. Nous devons prendre le temps de lire les Ecritures et de prier chez nous. Nous devons réellement escalader la montagne.

Comme je l'ai dit au début, la Transfiguration nous indique le chemin de la vie spirituelle. Nous sommes tous faits pour escalader des montagnes, mais nous devons viser haut. Ne vous contentez pas d’une montagne mondaine; cela ne vous satisfera pas. Montez la montagne du Seigneur.

Scott Murray